Agiliser

Agiliser

Agiliser votre organisation et développer vos capacités d’adaptation.

  • Coopérer
    • Le « chacun pour soi » a ses limites, vous ne trouvez pas ? Envie de casser les silos de votre organisation, de fluidifier l’information, de vous orienter clients/usagers ? C’est parfait, vous êtes au bon endroit.
  • Anticiper
    • La révolution numérique n’est pas une vue de l’esprit. Objectif de mise en conformité au RGPD ou envie d’acculturer vos équipes au numérique ? Bienvenue.
  • Innover
    • Innovare humanum est. L’innovation n’est pas que pour les autres. Envie de vous différencier, d’être plus compétitif ? Rejoignez nos ateliers créatifs ou faites-vous accompagner.

3 objectifs : faire le point sur votre degré d'agilité, repenser une organisation agile, mettre en place un management agile.

envol

Pour aller plus loin : le concept d’agilité organisationnelle.

Si vous êtes convaincus que le monde change, et change vite, pour quelles raisons continuez-vous à ne prévoir que le prévisible ?

L’environnement dans lequel nous évoluons est à complexité changeante et croissante. Complexité au sens d’Edgar Morin ‘ce qui est tissé ensemble’, des éléments inextricables.

Dans le langage courant, les mots « compliqué » et « complexe » se confondent.

Et pourtant.

Les paramètres à saisir sont multiples : la mondialisation, l’évolution des marchés et des comportements, la raréfaction des ressources énergétiques, l’hyperconnectivité des individus, l’accélération des disruptions technologiques ou d’usage …

L’incertitude se faufile à chaque instant ou presque.

Quel intérêt à autant insister sur la différence entre la complication et la complexité ?

Parce que la différence est fondamentale.

A un système compliqué et par essence déterministe, nous chercherons à découper, simplifier, tayloriser. Bref nous voudrons prévoir le prévisible.

A un système complexe, nous tenterons de délier pour mieux relier, d’appréhender la transversalité, de dépasser l’imprévisible.

La différence, donc, est fondamentale dans la mesure où la méthode employée sera différente : taylorisme vs agilité.

L’agilité organisationnelle représente une capacité d’adaptation permanente de l’entreprise en réponse à un environnement caractérisé par la complexité, la turbulence et l’incertitude (Goldman, Nagel et Preiss 95).

Une structure agile est une organisation prompte à comprendre son environnement et à saisir les opportunités.

Elle est orientée clients, se nourrira de ses partenariats extérieurs et de ses collaborateurs.

L’agilité se mesure via quatre dimensions :

  • Les formalisation et déclinaison des orientations stratégiques
    • Diffusion des informations concernant l’entreprise en des termes compréhensibles par tous.
    • Mise en œuvre d’une veille.
    • Développement de la culture du changement …
  • La valorisation des ressources humaines
    • Individualisation des objectifs
    • Evaluation des contributions individuelles au succès organisationnel
    • Développement des compétences des salariés en vue des évolutions futures
    • Pouvoir de prise de décision opérationnelle descendu le plus bas possible  …
  • Les coopérations interne et externe
    • Coopération organisée entre des personnes aux profils et aux compétences différents, renforcement des partenariats …
  • La relation client
    • Connaissance et prise en compte des besoins clients
    • Ajout continuel de valeur ajoutée aux produits/services …

 

Adopter une stratégie agile vous permettra à la fois de prévoir le prévisible ;), mais aussi de développer la capacité de votre structure à s’adapter à des conditions de marché changeante, ou encore de saisir de nouvelles opportunités.

Nos références : ESSCA, Face Club, Direction Départementale de l’enseignement catholique, Femmes du Digital Ouest, JA Gastronomie, Barbin…