S comme #Stratégie

StratgieStratgie-1S comme #Stratégie

valeursandco
La stratégie au mieux ne sert à rien, au pire dessert le tout.
De la réflexion perçue comme étant déconnectée de l’action, c’est en tous les cas l’image que nombre d’entre nous avons.
Un sujet abscons, par essence même insaisissable parce que trop vague, impuissant à changer le cours des choses ou encore soumis aux incertitudes.
Mais précisément, c’est bien la pertinence même de la stratégie.
« La stratégie c’est l’acte de faire face à son destin. » écrivait Peter Drucker, et dans ce prolongement et d’ailleurs presque paradoxalement, « La stratégie vient quand les prévisions ne sont plus possibles » Ludwig Wittgenstein
  valeursandco
Loin donc d’être une science exacte, la stratégie se place ainsi au carrefour du :
  •     Passé – savoir d’où l’on vient
    • l’histoire de la société, la formalisation de son ADN et de ses valeurs sont fondamentales pour partager une identité forte commune
  •     Présent – se connaître
    • la prise de conscience des forces et des faiblesses de l’entreprise, la connaissance du marché et de la concurrence forcent à situer la structure dans son écosystème
  •     Futur – oser et rêver
    • la projection dans l’avenir en se fixant un objectif à 10/30 ans et en favorisant la description vivante du chemin à parcourir
 Stratégie
 valeursandco
L’idée finalement consiste à mettre de la réflexion dans l’action sans oublier la question prégnante des moyens à allouer, et en particulier les moyens financiers ou technologiques, ceux afférents aux ressources humaines …
Poser, aligner les moyens sur les axes stratégiques.
  valeursandco
Restera ensuite évidemment le sujet de la mise en œuvre de la stratégie – loin d’être anecdotique; contrairement à certaines idées reçues ce qui compte le plus en matière d’exécution de stratégie ne tient pas à des profondes restructurations mais plus fondamentalement à la clarification des droits de décision ainsi qu’à une communication interne fluide.
Aux termes d’une enquête reprise dans la revue HBR Automne 2015, sur les 17 caractéristiques fondamentales de l’efficacité organisationnelle arrivent en tête les droits de décision et l’information :
  • « Chacun sait de quelles décisions et actions il/elle est responsable »
  • « Les informations importantes relatives au contexte concurrentiel sont rapidement transmises au siège »
  • « Une fois prises, les décisions sont rarement remises en cause »
  • « L’information circule librement au-delà des frontières organisationnelles »
 valeursandco
Sous la réserve des conditions évoquées – moyens et mise en œuvre – la stratégie permet de positionner l’entreprise dans une posture active, d’anticipation, de flotter plus sereinement dans les eaux de l’incertitude et peut-être même de s’approprier un peu plus les dés d’un « Alea jacta est » – peu contrôlable et heureusement d’ailleurs.
Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

Le numérique et l’électroménager, même combat.

Le numérique et l’électroménager, même combat.

Le numérique est à l’entreprise ce que l’électroménager a été à la femme. Ni plus ni moins.

Bien loin du mythe de la libération pourtant défendu becs et ongles par les marques d’électroménager de l’époque au premier rang desquelles figure Moulinex et son célèbre « Moulinex libère la femme. »Moulinex

Bien loin aussi de la simple figuration, l’électroménager a joué un rôle primordial, a rendu possible un autre présent.

L’analogie entre numérique et électroménager peut porter à sourire. Sans doute.

Pourtant, ces deux technologies à la condition d’être acculturées, accompagnées centrent leurs utilisateurs sur les tâches à valeur ajoutée, les extraient d’un quotidien tourné exclusivement vers l’opérationnel.

Et pour ouvrir le champ des possibles, ces deux technologies ont pré-supposé, ou pré-supposent :

  • une stratégie, une vision
  • des moyens financiers et humains
  • un état d’esprit ouvert
fgdfd
 
Le numérique ne libérera pas l’entreprise, il facilitera si accompagné l’émergence d’un penser autrement.