Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

Diagnostic numérique pour l’accompagnement des TPE/PME

Diagnostic numérique

Contexte

Le diagnostic numérique pour l’accompagnement des TPE/PME s’inscrit dans le contexte suivant :

  • Un monde VUCA (Volatile – Uncertain – Complex – Ambiguous)
  • Une obsolescence des compétences avec des durées de vie de plus en plus brèves
  • Quatre ruptures technologiques : des capacités informatiques exponentielles à prix décroissant, une expression et une collaboration revisitées, une connexion internet permanente et plus rapide, vers une fusion du virtuel vers le réel
  • Impacts du numérique controversés sur l’emploi
    • Les termes du débat portent sur les incertitudes concernant les destructions d’emplois versus l’inconnu en matière de création d’emplois
    • Etudes sur l’automatisation des emplois : de 9 à 42%

  • Une conviction apparaît de plus en plus clairement, à savoir l’interaction cruciale entre l’acquisition de nouvelles compétences et la maîtrise du numérique.

    •  Le « re-skilling » des équipes permet de dépasser les risques (travail prescrit, R.P.S., déconnexion…) liées au numérique pour n’en saisir que les opportunités.

Enjeux pour les branches industrielles

  • Compétitivité et pérennité des structures à moyen terme,

  • Création d’emplois et valorisation des dimensions les plus gratifiantes du travail,

  • Invention de nouveaux modèles productifs et organisationnels.

  • L’objectif majeur : agiliser les structures via un accompagnement et des organisations et des individus, renforcer au quotidien leur capacité d’adaptation.

Référencement de Valeurs & Co. : diagnostic numérique d’accompagnement des TPE/PME dans leur transition numérique

Suite à un appel à projets, Valeurs and Co. fait partie des prestataires référencés.
Cela signifie que le diagnostic numérique que nous réalisons est pris en charge par l’OPCAIM et l’Etat, le diagnostic comprend les items suivants : volet RH, cyber sécurité, mise en place d’actions visant le développement des compétences des salariés impactés par les transitions numériques.
Pour pouvoir bénéficier de la prise en charge, les entreprises, de moins de 250 collaborateurs, ont une activité dans :
  • L’aéronautique et le spatial,
  • L’automobile et les cycles,
  • L’électrique, l’électronique, le numérique,
  • Le ferroviaire,
  • La mécanique,
  • La métallurgie et la transformation des métaux,
  • Le naval et les EMR. 

Notre méthodologie 

Nous avons défini quatre objectifs dans notre intervention :

  • Définir une vision stratégique et partagée des besoins à moyen/long terme en emplois, en activités, en compétences, en métiers, et en savoir-faire.
  • Dessiner les nouveaux modèles productifs et organisationnels, et anticiper les besoins RH.
  • Co-construire les outils de montée en compétences des collaborateurs : numériques, techniques, sociales, cognitives, personnelles.

  • Identifier les risques sous-jacents pour les collaborateurs.

N’hésitez pas à nous contacter. On n’est pas méchants 🙂

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

La transition numérique un changement permanent

La transition numérique, un changement permanent.

Evidemment, nous on est un peu beaucoup convaincus de la nécessité de s’adapter au développement rapide et permanent des nouvelles (?) technologies de l’information et de la communication.
Apparement du côté des dirigeants, la conviction est moins ancrée (enquête menée par la BPI : 47 % des dirigeants de PME estiment que l’impact du numérique n’est pas majeur).
Et pourtant le numérique, bien co-pensé et bien embarqué, réinvente les modèles d’affaires des structures. Les neuf blocs du business model sont concernées.
  • De nouvelles propositions de valeurs peuvent être imaginées

    • Neuf innovations de rupture identifiées par le Syntec : l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, la blockchain, l’économie collaborative, le big data, l’Open API, les services cloud, le FastIT, la chaîne 3D.
      • Exemples :
        • Diagnostic technique, médical à distance,
        • Plateforme de mise en relation.
  • Une relation client personnalisée

    • Exemples : 
      • Gestion du SAV et de la maintenance (Zendesk, Timetonic…),
      • Réseaux sociaux,
      • Storytelling.
  • Des canaux de distribution adaptés

    • Présence sur le web via le e et le m-commerce :
    • Exemple de la société : EyeWorld Boutique avec l’internationalisation permise grâce à un site e-commerce 
  • De nouveaux segments clients

    • Développement de sa clientèle, analyse des données/comportements de ses clients
      • Exemples
        • Lead nurturing,
        • CRM classique et smart CRM.
  • Des structures de coût et flux de revenus réinventés

    • Exemples
      • Captation de flux de revenus via le numérique (paiement en ligne),
      • Abonnements à des logiciels commercialisés en mode SaaS.
  • Des activités clés augmentées

  • Des ressources clés optimisées

    • Exemples
      • Gestion de stock, fabrication/production numérique, fabrication additive,
      • SIRH, gestion de notes de frais.
  • Des partenaires clés impliqués

    • Exemples 
      • Extranet, flux EDI,
      • Co-construction de solutions.

 

Ces différentes illustrations ont vocation à montrer le champ du possible lié à la transition numérique. Quelque soit le secteur d’activité, la taille de la structure ou son chiffre d’affaires, le numérique permet de redessiner son business model.

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

La product box : un jeu 100% agile

Un exercice à découvrir : la Product Box

Un jeu 100% Agile

L’objectif de la Product Box est de synthétiser une vision commune d’un produit ou d’un service en cours de développement ainsi que de s’orienter complètement vers l’utilisateur.
Le principe est d’imaginer que son produit ou son service va être vendu dans un rayon de supermarché, et donc de lui fabriquer un emballage sous forme de boîte.
Le matériel nécessaire : une boite, des magazines, des crayons/des feutres, de la colle, une paire de ciseaux et une bonne dose de créativité.

Business case :

Nous avons utilisé cet exercice auprès de 12 chefs d’établissements. L’objectif  : imaginer un lycée technologique agile.
Résultat : Les trois groupes ont proposé des visions différentes, socles de futures réflexions des projets d’établissement et des stratégies à co-construire avec leurs équipes.
  • Lycée 1 : « Happy & Learn » Une équipe à l’écoute dans un cadre innovant.
  • Lycée 2 : « Lycée passeur d’avenir » Une équipe qui ose dans des locaux connectés avec un climat porteur et ouvert vers l’extérieur.
  • Lycée 3 : « Agilitateur de talents » – Viens, vis et deviens. Une ouverture culturelle et internationale pour construire ta place.

Jeu 100% agile

Tech for good

Focus sur un numérique qui peut faire le bien.

La tech for good.

Parce que de temps en temps prendre un peu de hauteur évite l’enlisement, nous avons eu envie de vous montrer un numérique qui peut faire du bien.

Au départ de l’action, le numérique dans ses usages est parfaitement neutre : ni négatif, ni positif.

Il appartiendrait donc à chacun d’entre nous de lui donner du sens… ou pas ;).

Certains l’ont pleinement compris et saisissent le numérique comme une véritable opportunité de résoudre des enjeux sociétaux forts (pauvreté, migration, changement climatique, santé, eau potable pour tous, etc.). Quelques exemples 100% Français :

  • Wilson, le majordome virtuel indiquant les lieux accessibles en fonction du handicap.
  • New World Wind propose un « arbre » transformant le vent en électricité pour amener l’énergie verte au coeur des villes.
  • Kawaa met à disposition des solutions pour mettre le numérique au service d’évènements qui ont du sens.
  • E-vone, les chaussures connectées Made In France avec détection de chute automatique et géolocalisation en intérieur comme en extérieur à destination des seniors.
  • Pour finir, l’initiative abritée par France Digitale FEST (France Eco Social Tech) laquelle a vocation à fédérer, inspirer et représenter le mouvement des entrepreneurs mettant l’innovation scientifique et technologique au service des 17 Objectifs de Développement Durable.

 

« Le numérique est un outil permettant d’inventer de nouveaux modèles productifs et organisationnels. Charge à nous de les identifier et de tendre vers ceux qui nous semblent collectivement préférables. »

La Fabrique

Deux conférences avec Valeurs and Co.

Deux conférences avec Valeurs and Co. en novembre 2018 :

Conférence du 19/11/2018 à 19h30 organisée par Femmes du Digital de l’Ouest et MyDigitalSchool

« Quelle sera la place de l’humain au milieu d’un environnement de plus en plus digital ? »

François Xavier Marquis sera l’un des animateurs de la conférence, il a notamment écrit « Pensée ou intelligence artificielle » et prépare la publication d’un nouveau livre sur le sujet.   

Virginie Désert-Beurton , CEO de Valeurs & Co, membre du Conseil d’administration de Femmes du digital de l’ouest, apportera son expertise de la transformation digitale dans les entreprises.


Conférence du 29/11/2018 à 8h30 organisée par le club FACE

« Comment mettre le numérique au service du développement des compétences et de la QVT ? »

Petit déjeuner #RSE animé par Virginie Désert-Beurton

Pour s’inscrire : courriel à envoyer à Bettie bd.faceangersloire@gmail.com

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

La #ConnectedWeek à Angers

En novembre 2018, Angers est « the Place to be » avec la #ConnectedWeek du 17 au 25/11/2018.

La #ConnectedWeek c’est pendant une semaine une série de rencontres professionnelles et d’animations grand public. Les sujets abordés évolueront autour de l’évolution des usages, de l’IoT au Smart World :

  • Internet des objets,
  • Transformation numérique,
  • Intelligence artificielle,
  • Data,
  • Agrifoodtech…

Ces temps de rencontres et d’animations seront l’occasion d’expérimenter, d’apprendre, d’échanger et sans doute de se questionner sur ce nouveau monde.

« Il n’y a jamais eu une telle période de promesses et de menaces. […] Nous devons développer une lecture claire et globale quant à l’impact des technologies sur nos vies et comment elles reconditionnent notre environnement économique, social, culturel et humain. » Klaus Schwab, fondateur et dirigeant, World Economic Forum.