Business case – Management visuel

Business case – Management agile

 

L’entreprise JA Gastronomie, P.M.E. angevine, est une boucherie spécialisée dans la sélection et la découpe de viandes de race et de haute qualité.

L’entreprise connait depuis plusieurs mois une croissance forte. Les salariés sont des gens passionnés par leur métier, particulièrement orientés clients et fiers des produits sourcés.

Les fondateurs, Cyrille JOURNIAC et Emmanuel ARAGON, ont ressenti le besoin de revisiter l’organisation, de structurer les process et la communication sans dénaturer l’ADN de JA Gastronomie : culture orale forte, relation de proximité et de confiance.

Notre challenge majeur a porté sur le dosage des éléments de structuration.

Pour les accompagner dans cette démarche, nous avons travaillé sur différents points : le mapping des processus, la mise en place de temps d’échanges formalisés, la création de supports visuels, le développement d’un outil de suivi des points d’amélioration.

Nous avons cartographié les processus au sein de l’entreprise, l’idée était de faciliter la lecture de l’organisation pour les nouveaux collaborateurs. Ce travail liminaire a également permis de formaliser les différents services et d’identifier un référent pour chacun d’entre eux.

Nous avons ensuite abordé le cœur de la mission : définir les routines de communication.

Nous avons co-construit différents formats de réunion :

  • EFIA Aller/Retour : un point de synchronisation quotidien (15 minutes) pour le suivi des actions et le partage des informations au sein de chaque service.
  • EFIA Passe-plat : un temps d’approfondissement (15 minutes) entre les services pour le partage d’informations et l’analyse des problématiques.
  • EFIA Basse Température : un temps d’arbitrage hebdomadaire (30 minutes) pour échanger sur la stratégie et la vision de l’équipe de direction.
  • EFIA ROTI : un temps de rétrospective ciblé sur un projet ou une action spécifique.

 

Pour chacune de ces séquences et pour le fonctionnement quotidien, nous avons mis en place des tableaux de management visuel. Ceux-ci ont été dans un premier temps des prototypes afin de pouvoir les adapter après bout de deux mois d’utilisation. Le management visuel permet le partage d’informations mais également le suivi de l’activité puisque cela permet, en un coup d’œil, de connaître les indicateurs et les actions à faire, en cours, terminées, là où il y a des points de blocage, etc.

Nous avons également mis en place un outil numérique permettant à chaque collaborateur de signaler un grain de sable qu’il a rencontré dans le cadre de son travail que cela soit le retour d’un client, un retard de livraison d’un fournisseur ou encore la casse d’un matériel. Cet outil permet ainsi de suivre ces grains de sable afin d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise et éviter qu’ils se reproduisent.

L’avis de notre client :

« L’organisation de l’information est de plus en plus importante pour une entreprise comme la nôtre qui grandit et qui doit se structurer pour passer un nouveau pallier de croissance. EFIA a été développé dans ce sens afin que tous les salariés JA Gastronomie se sentent responsabilisés et considérés au sein de l’entreprise. Grâce à Valeurs and Co, nous avons pu mettre en place des outils : points quotidiens, outil collaboratif et supports visuels afin que l’information et l’animation des équipes collent au plus près à nos attentes. L’objectif final est de s’améliorer au quotidien afin de toujours mieux servir le client et traiter les informations de manière efficace. »

IMG-20190617-WA0002
IMG-20190617-WA0003

Management visuel

Management visuel

Le management visuel est le fait de mettre des supports clairs et visuels à disposition des salariés pour appuyer le management. Ces supports sont notamment composés de tableaux, schémas, indicateurs, pictogrammes, etc. Cela permet de fluidifier le partage d’informations au sein de l’équipe et ainsi d’accroître l’implication de chacun des membres. L’utilisation de ces outils facilite également le suivi de l’activité puisque cela permet, en un coup d’œil, de connaître les indicateurs et les actions à faire, en cours, terminées, là où il y a des points de blocage, etc. et optimise ainsi la gestion de projet. 

L’intervention comprend un entretien pour cerner votre besoin et votre organisation actuelle, la création de supports de management visuel et l’accompagnement pour revisiter votre organisation autours de ces supports. 

Quels sont les apports du management visuel ?

L’outil :
  • Facilite la diffusion d’informations. Nous l’oublions parfois mais l’écriture reste un frein à la communication que cela soit lié à de l’analphabétisme ou à la barrière de la langue dans une entreprise internationale. Le dessin, langage universel, contourne ce biais.
  • Optimise le temps. Finies les réunions longues et non productives, plus besoin de répéter N fois la même information. Le management visuel change les habitudes et revisite l’organisation des prises de décision. Certaines entreprises disent économiser jusqu’à une demie journée par semaine grâce à la mise en place du management visuel. On a fait le calcul pour vous : cela représente un mois par an !
  • Diminue le stress. Le visuel sert de support aux échanges oraux. Nous savons rapidement ce qui a été fait et ce qui est à faire. Cela permet d’avoir une vision plus globale du projet en un seul coup d’oeil. Le visuel permet également de mieux mémoriser.
  • Favorise l’innovation grâce à la remontée d’informations mais aussi d’idées. En facilitant la circulation d’informations montantes et descendantes, le management visuel permet à chacun de s’exprimer. Les salariés se sentant d’avantage impliqués feront également preuve de plus de créativité.

Vous souhaitez convenir d’un rendez-vous ou en savoir plus ? Contactez nous !

Séance de naming by Valeurs & Co, on vous dit tout !

04.02.19-10-min (1)

Séance de naming by Valeurs & Co, on vous dit tout !

 

Stéphanie, une forgeronne (co-worker de We Forge) développe une activité en lien avec la discipline positive.

« La Discipline Positive est une approche éducative pour parents, enseignants, éducateurs, qui développe les compétences de vie des enfants en utilisant fermeté et bienveillance en s’appuyant sur l’encouragement comme levier de changement et de motivation. »

Son activité s’adresse aux parents mais également aux entreprises à travers le management positif. Stéphanie propose des ateliers aux parents ou futurs parents, des conférences au sein des écoles par exemple et un accompagnement aux structures scolaires mais également aux dirigeants et managers.

Au moment de créer sa structure, Stéphanie a rencontré une véritable problématique : « Quel nom donner à mon entreprise ? » « Quel nom parlera à la fois aux particuliers, aux enseignants et aux entreprises ? »

« Quel nom reflètera mon parcours, ce que je suis, pourquoi je porte ce projet et les valeurs que je souhaite y insuffler ? » Face à cette problématique, Stéphanie a choisi de nous faire confiance pour organiser et animer une séance de naming.

Une séance de naming by Valeurs & Co, de quoi s’agit-il ?

La séance de naming est une session créative d’une durée approchant l’heure et demie, séquencée d’une série de courtes activités avec des temps bien définis.

L’objectif que nous fixons réside non pas à vous trouver LE nom mais à vous donner le maximum de matériau qui vous servira de base de réflexion et sur lequel vous pourrez vous appuyer pour trouver le nom qui vous convient.

04.02.19-17-min (1)

Comment cela se passe ? Poursuivons l’exemple avec Stéphanie.

  1. Nous échangeons avec Stéphanie sur son projet pour comprendre l’objectif, son essence, son origine. Nous écoutons son parcours, son envie de quitter le monde de l’entreprise, son souhait de s’orienter vers l’entreprenariat et la discipline positive.

Nous abordons également ses réflexions actuelles dans la recherche d’un nom, ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas ou moins.

  1. Nous calons ensuite une date et un lieu. Nous incitons à la plus grande diversité des profils à inviter histoire d’idéer et de se challenger au maximum.

Une quinzaine de participants reste l’idéal.

  1. Le jour J, nous accueillons les participants avec sourires et jus de fruit.

Nous commençons par présenter brièvement l’ordre du jour et l’objectif de la séance (en insistant sur le fait que l’objectif n’est pas de trouver LE nom donc pas de pression), les règles de la créativité et les gages en cas de non-respect de celles-ci. Et oui, nous sommes joueuses ;).

Les séquences s’enchainent :

  • Prise de connaissance entre participants
  • Éveil de la créativité de chacun (énigmes, questions barrées…)
  • Pitch du projet en 2 minutes par Stéphanie
  • Brainstorming (20’)
    • Recherche des thèmes, des univers à partir d’une liste de mots inspirants
    • Recherche de vocabulaire, des valeurs en lien avec le projet
    • Combinaison des deux matériaux
  • Vote
  • Enrichissement des idées retenues en s’inspirant des autres langues. Le basque a, sur la séance de Stéphanie, particulièrement bien inspiré les participants.
  • Débriefing
  1. Nous remettons à Stéphanie le matériau créé lors de la séance retranscrit dans une mind-map, et échangeons sur les idées coup de cœur, la suite des réflexions.

 

Après plusieurs jours pris à phosphorer, Stéphanie a retenu le nom de sa structure, celui qui la représente, qui l’inspire.

Ce sera donc Escolita (on adore J), mélange de « eskotila » qui signifie éclore en basque et de « escuela » qui signifie école en espagnol.

 

Escolita a ensuite été accompagnée par d’autres forgerons pour la création de son logo et de sa charte graphique. Son site internet est en cours de construction mais il sera bientôt disponible sur escolita.fr ;).

 

Ecole buissonnière #2

 

Atelier « Sudokanban »

Description

Envie d’apprendre autrement, de sortir des sentiers battus ? L’école buissonnière by Valeurs & Co revient pour un deuxième round. Tout comme pour le premier atelier, vous expérimenterez de nouvelles approches et découvrirez notamment par le jeu des outils agiles et visuels.

Lors de l’atelier « Sudokanban », nous parlerons Kanban – étonnant, n’est-ce-pas ? ;), visualisation d’une chaîne de valeur, flux tiré, priorisation et communication au sein d’une équipe.

Nous vous donnons rendez-vous le 20 août à 8h30 au Village by CA en salle Creayoda.

Attention, le nombre de places est limité. Bah oui, ça n’est pas donné à tout le monde de faire l’école buissonnière.

* La méthode Kanban est une approche agile s’appuyant sur la transparence des tâches et la réduction de coût.

Programme

8h30 – 8h45 : Accueil avec un thé ou un café, voire plusieurs pour les addicts

8h45 – 10h : Sudokanban 

Animation par :

Virginie DÉSERT-BEURTON

agilitateuse – #DoneIsBetterThanPerfect »

« J’ai une expérience de plus de 15 ans à des postes de responsabilités, et suis désormais dirigeante de Valeurs & Co.
J’aime bouger les lignes, imaginer, changer l’angle de vue, innover, et embarquer les collaborateurs d’une structure dans cet état d’esprit avec un seul objectif : développer les capacités agiles des organisations. »

Perrine SAVIN

curieuse – #SortirDesSentiersBattus

« Créer, découvrir, apprendre, tester, s’adapter et innover au quotidien. Je mets les méthodologies d’innovation au service des idées pour qu’elles puissent germer, éclore et fructifier. »

Date et Heure

Mardi 20 août à 8h30

Adresse

Village by CA/We Forge

25 rue Lenepveu

49100 Angers

Pour vous inscrire, c’est par ici.

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

Le numérique au service du développement des compétences

Le numérique au service du développement des compétences.

Un retour de notre conférence réalisé à la Cité de l’Objet Connecté le 29 novembre 2018.

Merci au Club Face de votre confiance.

https://angersloire.fondationface.org/le-numerique-au-service-du-developpement-des-competences-et-de-la-qualite-de-vie-au-travail/

Dans un contexte de digitalisation, de transformation des métiers , le numérique apparaît aujourd’hui comme un outil indispensable au service du développement des compétences et de la qualité de vie au travail. Mais comment l’utiliser ? Jeudi 29 novembre, lors du dernier petit déjeuner RSE de l’année, Virginie Désert-Beurton, dirigeante de Valeurs&Co, a apporté des éclairages aux entreprises présentes. Echanges de pratiques et pistes de réflexion étaient au rendez-vous.

 

Le numérique au service du développement des compétences

En matière de formation et d’apprentissage, le numérique se veut facilitant. Ainsi, le savoir de l’entreprise peut s’organiser grâce à des outils de knowledge management. Des dispositifs au service de la montée en compétences tels que l’e-learning et la réalité augmentée et virtuelle ont aussi déjà fait leurs preuves. Le serious game permet, quant à lui, d’introduire du jeu dans les parcours d’apprentissage. Son côté ludique favorise la participation des collaborateur.trice.s et permet de jouer sur leurs émotions.

Tous ces outils que nous utilisons déjà ou très bientôt doivent être mixés afin de s’adapter à tous les profils au sein de l’organisation. 

Le numérique représente également une aide à l’évaluation des compétences. Il est capable de capter les savoirs et compétences développés par les salarié.e.s en dehors de leurs missions initiales. Le numérique fait émerger un vrai panel d’atouts et de compétences disponibles dans l’entreprise.

Toutefois, Virginie Désert-Beurton nous alerte sur la question de l’utilisation des différents outils et logiciels dans ce processus d’évaluation. La limite reposerait sur la conception de l’algorithme. Il est en effet pensé, écrit et codé par des humains. Des biais sont donc intégrés dès sa création. D’où une attention très particulière à porter sur les indicateurs de référence insérés dans l’outil.

L’intervention de Virginie se poursuit en abordant le lien entre la gestion des talents, leur détection et le numérique. Celui-ci sert par ailleurs à la mobilité et la gestion des carrières à travers la visualisation des parcours internes, au télétravail ou au nomadisme.

 

Numérique et qualité de vie au travail

Grand enjeu du monde du travail, la qualité de vie au travail repose sur des caractéristiques objectives et sur la perception de chacun. Il est utile d’avoir recours aux outils numériques afin d’agir sur la circulation de l’information, les conditions de travail, le relationnel, l’équilibre entre vies professionnelle et personnelle ou encore l’organisation du travail.

Avec des objectifs propres (échanger, maximiser la veille, stimuler la créativité …), de nombreuses entreprises se structurent autour d’un Réseau Social d’Entreprise. Outil au service de la QVT, il s’avère toutefois inefficace s’il n’a pas été correctement pensé, si les salarié.e.s n’ont pas été impliqué.e.s dans sa conception et/ou s’ils ne sont pas accompagné.e.s dans le changement. Sa mise en place nécessite ainsi une réflexion profonde et collective ainsi qu’un accompagnement afin qu’il ne se superpose pas aux outils déjà existants et qu’il puisse servir son objectif premier.

 

Le numérique, responsable et facilitateur de la transformation digitale

Dans les années à venir, l’impact des technologies numériques sur le travail dépendra de la faculté des collaborateur.trice.s à intégrer les compétences requises et de l’efficacité des systèmes de formation et d’accompagnement. Le numérique se diffuse à l’ensemble de l’économie et des fonctions de l’entreprise et son système ne marchera que s’il est collectivement porté par tous.

« Le numérique est un outil permettant d’inventer de nouveaux modèles productifs et organisationnels. Charge à nous de les identifier et de tendre vers ceux qui nous semblent collectivement préférables. »

La Fabrique (Numérique et emploi : Quel bilan ?)

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

Diagnostic numérique pour l’accompagnement des TPE/PME

Diagnostic numérique

Contexte

Le diagnostic numérique pour l’accompagnement des TPE/PME s’inscrit dans le contexte suivant :

  • Un monde VUCA (Volatile – Uncertain – Complex – Ambiguous)
  • Une obsolescence des compétences avec des durées de vie de plus en plus brèves
  • Quatre ruptures technologiques : des capacités informatiques exponentielles à prix décroissant, une expression et une collaboration revisitées, une connexion internet permanente et plus rapide, vers une fusion du virtuel vers le réel
  • Impacts du numérique controversés sur l’emploi
    • Les termes du débat portent sur les incertitudes concernant les destructions d’emplois versus l’inconnu en matière de création d’emplois
    • Etudes sur l’automatisation des emplois : de 9 à 42%

  • Une conviction apparaît de plus en plus clairement, à savoir l’interaction cruciale entre l’acquisition de nouvelles compétences et la maîtrise du numérique.

    •  Le « re-skilling » des équipes permet de dépasser les risques (travail prescrit, R.P.S., déconnexion…) liées au numérique pour n’en saisir que les opportunités.

Enjeux pour les branches industrielles

  • Compétitivité et pérennité des structures à moyen terme,

  • Création d’emplois et valorisation des dimensions les plus gratifiantes du travail,

  • Invention de nouveaux modèles productifs et organisationnels.

  • L’objectif majeur : agiliser les structures via un accompagnement et des organisations et des individus, renforcer au quotidien leur capacité d’adaptation.

Référencement de Valeurs & Co. : diagnostic numérique d’accompagnement des TPE/PME dans leur transition numérique

Suite à un appel à projets, Valeurs and Co. fait partie des prestataires référencés.
Cela signifie que le diagnostic numérique que nous réalisons est pris en charge par l’OPCAIM et l’Etat, le diagnostic comprend les items suivants : volet RH, cyber sécurité, mise en place d’actions visant le développement des compétences des salariés impactés par les transitions numériques.
Pour pouvoir bénéficier de la prise en charge, les entreprises, de moins de 250 collaborateurs, ont une activité dans :
  • L’aéronautique et le spatial,
  • L’automobile et les cycles,
  • L’électrique, l’électronique, le numérique,
  • Le ferroviaire,
  • La mécanique,
  • La métallurgie et la transformation des métaux,
  • Le naval et les EMR. 

Notre méthodologie 

Nous avons défini quatre objectifs dans notre intervention :

  • Définir une vision stratégique et partagée des besoins à moyen/long terme en emplois, en activités, en compétences, en métiers, et en savoir-faire.
  • Dessiner les nouveaux modèles productifs et organisationnels, et anticiper les besoins RH.
  • Co-construire les outils de montée en compétences des collaborateurs : numériques, techniques, sociales, cognitives, personnelles.

  • Identifier les risques sous-jacents pour les collaborateurs.

N’hésitez pas à nous contacter. On n’est pas méchants 🙂

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

La transition numérique un changement permanent

La transition numérique, un changement permanent.

Evidemment, nous on est un peu beaucoup convaincus de la nécessité de s’adapter au développement rapide et permanent des nouvelles (?) technologies de l’information et de la communication.
Apparement du côté des dirigeants, la conviction est moins ancrée (enquête menée par la BPI : 47 % des dirigeants de PME estiment que l’impact du numérique n’est pas majeur).
Et pourtant le numérique, bien co-pensé et bien embarqué, réinvente les modèles d’affaires des structures. Les neuf blocs du business model sont concernées.
  • De nouvelles propositions de valeurs peuvent être imaginées

    • Neuf innovations de rupture identifiées par le Syntec : l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, la blockchain, l’économie collaborative, le big data, l’Open API, les services cloud, le FastIT, la chaîne 3D.
      • Exemples :
        • Diagnostic technique, médical à distance,
        • Plateforme de mise en relation.
  • Une relation client personnalisée

    • Exemples : 
      • Gestion du SAV et de la maintenance (Zendesk, Timetonic…),
      • Réseaux sociaux,
      • Storytelling.
  • Des canaux de distribution adaptés

    • Présence sur le web via le e et le m-commerce :
    • Exemple de la société : EyeWorld Boutique avec l’internationalisation permise grâce à un site e-commerce 
  • De nouveaux segments clients

    • Développement de sa clientèle, analyse des données/comportements de ses clients
      • Exemples
        • Lead nurturing,
        • CRM classique et smart CRM.
  • Des structures de coût et flux de revenus réinventés

    • Exemples
      • Captation de flux de revenus via le numérique (paiement en ligne),
      • Abonnements à des logiciels commercialisés en mode SaaS.
  • Des activités clés augmentées

  • Des ressources clés optimisées

    • Exemples
      • Gestion de stock, fabrication/production numérique, fabrication additive,
      • SIRH, gestion de notes de frais.
  • Des partenaires clés impliqués

    • Exemples 
      • Extranet, flux EDI,
      • Co-construction de solutions.

 

Ces différentes illustrations ont vocation à montrer le champ du possible lié à la transition numérique. Quelque soit le secteur d’activité, la taille de la structure ou son chiffre d’affaires, le numérique permet de redessiner son business model.

Please install MNKY Theme Core Extend plugin to enable this feature!

La product box : un jeu 100% agile

Un exercice à découvrir : la Product Box

Un jeu 100% Agile

L’objectif de la Product Box est de synthétiser une vision commune d’un produit ou d’un service en cours de développement ainsi que de s’orienter complètement vers l’utilisateur.
Le principe est d’imaginer que son produit ou son service va être vendu dans un rayon de supermarché, et donc de lui fabriquer un emballage sous forme de boîte.
Le matériel nécessaire : une boite, des magazines, des crayons/des feutres, de la colle, une paire de ciseaux et une bonne dose de créativité.

Business case :

Nous avons utilisé cet exercice auprès de 12 chefs d’établissements. L’objectif  : imaginer un lycée technologique agile.
Résultat : Les trois groupes ont proposé des visions différentes, socles de futures réflexions des projets d’établissement et des stratégies à co-construire avec leurs équipes.
  • Lycée 1 : « Happy & Learn » Une équipe à l’écoute dans un cadre innovant.
  • Lycée 2 : « Lycée passeur d’avenir » Une équipe qui ose dans des locaux connectés avec un climat porteur et ouvert vers l’extérieur.
  • Lycée 3 : « Agilitateur de talents » – Viens, vis et deviens. Une ouverture culturelle et internationale pour construire ta place.

Jeu 100% agile

Tech for good

Focus sur un numérique qui peut faire le bien.

La tech for good.

Parce que de temps en temps prendre un peu de hauteur évite l’enlisement, nous avons eu envie de vous montrer un numérique qui peut faire du bien.

Au départ de l’action, le numérique dans ses usages est parfaitement neutre : ni négatif, ni positif.

Il appartiendrait donc à chacun d’entre nous de lui donner du sens… ou pas ;).

Certains l’ont pleinement compris et saisissent le numérique comme une véritable opportunité de résoudre des enjeux sociétaux forts (pauvreté, migration, changement climatique, santé, eau potable pour tous, etc.). Quelques exemples 100% Français :

  • Wilson, le majordome virtuel indiquant les lieux accessibles en fonction du handicap.
  • New World Wind propose un « arbre » transformant le vent en électricité pour amener l’énergie verte au coeur des villes.
  • Kawaa met à disposition des solutions pour mettre le numérique au service d’évènements qui ont du sens.
  • E-vone, les chaussures connectées Made In France avec détection de chute automatique et géolocalisation en intérieur comme en extérieur à destination des seniors.
  • Pour finir, l’initiative abritée par France Digitale FEST (France Eco Social Tech) laquelle a vocation à fédérer, inspirer et représenter le mouvement des entrepreneurs mettant l’innovation scientifique et technologique au service des 17 Objectifs de Développement Durable.

 

« Le numérique est un outil permettant d’inventer de nouveaux modèles productifs et organisationnels. Charge à nous de les identifier et de tendre vers ceux qui nous semblent collectivement préférables. »

La Fabrique

Deux conférences avec Valeurs and Co.

Deux conférences avec Valeurs and Co. en novembre 2018 :

Conférence du 19/11/2018 à 19h30 organisée par Femmes du Digital de l’Ouest et MyDigitalSchool

« Quelle sera la place de l’humain au milieu d’un environnement de plus en plus digital ? »

François Xavier Marquis sera l’un des animateurs de la conférence, il a notamment écrit « Pensée ou intelligence artificielle » et prépare la publication d’un nouveau livre sur le sujet.   

Virginie Désert-Beurton , CEO de Valeurs & Co, membre du Conseil d’administration de Femmes du digital de l’ouest, apportera son expertise de la transformation digitale dans les entreprises.


Conférence du 29/11/2018 à 8h30 organisée par le club FACE

« Comment mettre le numérique au service du développement des compétences et de la QVT ? »

Petit déjeuner #RSE animé par Virginie Désert-Beurton

Pour s’inscrire : courriel à envoyer à Bettie bd.faceangersloire@gmail.com